Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Pour info, notre page facebook a été piratée, inutile de continuer à la visiter !

Conflits d’intérêts : Jean-Noël Barrot dans le viseur

Partagez cette page sur : 


C’est désormais chose connue : les conflits d’intérêts sont un sport national au sein de Renaissance et, plus largement, du clan présidentiel.

Il y a quelques semaines, c’était Agnès Pannier-Runacher qui était épinglée pour ses liens avec l’entreprise Perenco.

Révélée par Disclose il y a quelques semaines, l’écho médiatique de cette affaire s’était fait plutôt discret.

Assisterons-nous à ce même silence avec le nouveau champion du conflit d’intérêts en Macronie ? 

C’est Libération dans un article du 20 décembre qui le révèle : Jean-Noël Barrot connaîtrait très bien certaines personnes…

qui pourraient mettre en péril son impartialité de ministre du Numérique !

Des liens avec McKinsey et Xavier Niel

Les déclarations d’intérêts sont extrêmement intéressantes car elles permettent de mieux découvrir les personnes gravitant auprès du pouvoir…

… ainsi que leurs plus troubles secrets !

C’est la déclaration d’intérêts de Jean-Noël Barrot qui soulève aujourd’hui des questions.

Ministre délégué de la Transition numérique et des Télécommunications depuis juillet 2022, il commence à faire parler de lui, et il y a de quoi ! 

En 2020, Barrot devient actionnaire d’une société, LMP, qui avait fait du bruit en 2017 pour avoir mis en place une start-up dont l’activité principale portait sur l’établissement de stratégies électorales. 

C’est Le Monde qui avait alors mis en lumière cette entreprise, dans cette curieuse affaire.

L’intérêt de ce nouveau scandale dont seule la Macronie a le secret se trouve toutefois ailleurs.

Jean-Noël Barrot aurait en effet, dans un premier temps, sous-estimé sa participation au capital de l’entreprise…

… avant de se faire tirer l’oreille par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Mais ce n’est pas tout ! 

Dans la liste des autres actionnaires de cette entreprise se trouvent des anciens membres de McKinsey (oui, encore eux) et Xavier Niel

… le créateur historique, réputé (très) proche du couple Macron et accessoirement patron du groupe Iliad

Niveau conflits d’intérêts, on est sur du lourd !





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut