Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Dieudonné s’explique sur son pardon envers le juifs et invite au dialogue et à la réconciliation

Partagez cette page sur : 


Cependant, ces excuses suscitent des interrogations auprès de la communauté juive, de son public et de ses compagnons de combat, qui se demandent si cela signifie une trahison. Dieudonné a décidé de prendre la parole (voir vidéo ci-dessous) pour expliquer son geste, cette main tendue qu’il a toujours prônée sans que personne ne la saisisse… jusqu’à l’intervention du rédacteur en chef du magazine « Israël Magazine », André Darmon, qui doit lui aussi s’expliquer aux yeux de ses lecteurs, de ses proches.

Ce pardon intrigue, bouscule, agace… mais surtout il peut être réconciliateur. L’humoriste le plus doué de sa génération reconnaît humblement avoir cédé au jeu de la surenchère : « C’est vrai, j’ai parfois été trop loin et fais preuve d’outrances, de provocations déplacées. Pour toutes ces fautes et excès, je demande pardon. » Ses excuses semblent avoir fait mouche, car Cyril Hanouna, Gilles-William Goldnadel, Valérie Bénaïm et beaucoup d’anonymes les ont accueillies positivement. D’autres rejettent totalement ce pardon, comme la LICRA, le CRIF, l’UEJF, SOS Racisme, préférant laisser la situation s’envenimer plutôt que d’aller vers la réconciliation.

Pardonner, c’est faire table rase, se mettre à table et parler sincèrement, calmement, dans un respect mutuel. Le pardon ne signifie pas renier ses convictions, c’est les partager, c’est trouver le moyen que chacun puisse faire un pas vers l’autre. Il est toujours possible de gagner sans passer par le pardon, mais cela signifierait écraser l’autre. Loin de vouloir cette option, Dieudonné explique son geste dans cette vidéo.

Le Média en 4-4-2.


Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous ne recevons aucune aide de la part de l’État français ou de tout autre gouvernement étranger, nous ne sommes pas soutenus par la publicité et n’avons pas de mécène qui nous finance avec des millions. Nous sommes un média créé par le peuple et pour le peuple. Nous sommes une organisation indépendante. Notre seul objectif est de servir la communauté sans être influencés par des intérêts extérieurs.

Notre indépendance a un coût et nous sommes entièrement financés par les dons de personnes comme vous. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer à offrir une information de qualité, nous vous invitons à faire un don.

Votre contribution, quelle que soit sa taille, nous permettra de couvrir des sujets importants qui peuvent parfois être ignorés par les médias traditionnels. Grâce à votre soutien, nous pourrons continuer à être un média créé par le peuple et pour le peuple.

Nous espérons sincèrement que vous serez en mesure de nous soutenir dans notre mission et nous vous remercions de tout cœur pour votre générosité.

Pour nous soutenir financièrement :

De l’équipe du Média en 4-4-2.


 



Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut