Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

La préfecture de Paris en quête de logements pour ses policiers

Partagez cette page sur : 


C’est par un appel surprenant qu’est passée la préfecture de police de Paris. Mardi 9 avril, celle-ci publiait sur son compte X, telle une bouteille à la mer, une demande à l’attention des propriétaires privés franciliens pour aider au logement des policiers.  

La crise du logement touche tout le monde, même l’Etat. Avec des listes d’attentes de plusieurs mois, les logements de fonction ont, eux aussi, la vie dure. Quand bien même cette demande intervient quelques mois seulement avant le début des Jeux olympiques, la préfecture assure que toute ressemblance avec les difficultés de cet événement serait purement fortuite. 

« Vous êtes propriétaires d’un logement en Ile-de-France et vous souhaitez louer votre bien ? Avec la @prefpolice louez votre bien à nos fonctionnaires, en toute tranquillité. » 

Avec une offre composée de logements sociaux, des campagnes d’information sont cependant effectuées afin de pallier les besoins réels des policiers. Le bureau du logement, dépendant du ministère des Armées, se voit contraint de faire appel aux propriétaires privés. La préfecture a cependant quelques conditions. Dans un premier temps, il s’agirait d’appartements « avec des baux d’habitation classique et non de quelques mois ». Selon le formulaire d’inscription, consulté par franceinfo, il s’agit de baux « d’une durée de un an – pour un logement meublé – ou trois ans – pour un logement vide – conformément à la loi du 6 Juillet 1989. » En retour, la préfecture de Paris s’engage à quelques avantages pour le propriétaire. C’est tout d’abord la préfecture qui se porte garante des logements. Ainsi, ils ont la sécurité du paiement des loyers. De plus, il n’y a dans la transaction aucuns frais de dossier pour le propriétaire francilien. En retour, « un effort sur le montant du loyer » est demandé. 

Avec quelque 7 millions de visiteurs attendus pour assister aux compétitions olympiques, les accès aux logements se réduisent dans la capitale. Afin d’assurer le bon fonctionnement de l’événement, la sécurité des spectateurs est un point important, qui plus est avec les différents scandales traversant les grands moments sportifs en France. Pour ce faire, 30 000 membres des forces de l’ordre sont attendus. Plus de 17 000 agents d’entreprises privées seront portés en renfort, témoignant de la faiblesse des services publics, ainsi que 15 000 militaires selon les informations d’Actu Paris. La quantité d’agents justifie une demande gérée à la dernière minute venant de la préfecture et réclamant en prime des loyers raisonnables. Espérons que des mesures soient prises quant à la vétusté des logements, les propriétaires pouvant reléguer les biens subissant des difficultés de normes, ne leur permettant pas de profiter de la lucrativité du marché privé. 





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut