Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Pour info, notre page facebook a été piratée, inutile de continuer à la visiter !

Silicon Valley – La milliardaire Elizabeth Holmes a été condamnée à 11 ans de prison

Partagez cette page sur : 


Quelle est l’histoire d’Elizabeth Holmes ?

Elizabeth Holmes est née en 1984 à Washington DC et a été élevée par sa mère et son père qui travaillaient respectivement comme avocat et artiste. Ses parents étaient très favorables à une éducation libre et ils lui ont permis de faire ce qu’elle voulait faire de sa vie. Adolescente, elle voulait faire des études de médecine, ce qui l’a amenée à étudier la biologie à l’université de Stanford où elle a obtenu un baccalauréat en chimie et génie chimique en 2004.

Après avoir obtenu son diplôme, Elizabeth Holmes a décidé d’arrêter ses études pour lancer Theranos, une entreprise qui se concentre sur les tests sanguins. À l’âge de 19 ans, Elizabeth Holmes est l’une des plus jeunes femmes milliardaires (presque) autodidactes au monde.

Comment Liz est devenue une milliardaire de la Silicon Valley ?

Theranos est une société de biotechnologie qui vise à rendre les tests sanguins beaucoup plus rapides, plus faciles et moins coûteux. Elizabeth Holmes avait en tête un plan pour chambouler l’industrie des tests de laboratoire et rendre plus abordable la réalisation de tests sanguins en prélevant du sang d’une piqûre au doigt au lieu d’une aiguille dans le bras. L’invention est révolutionnaire et va faire mouche.

Elle a dirigé l’entreprise pendant environ 15 ans. Elle est apparue sur les couvertures de FortuneForbes, The New York Times Style Magazine… Interviewée pour Medscape — site d’information sur la santé — le rédacteur en chef, Eric Topol, l’avait félicitée pour « ce redémarrage phénoménal de médecine de laboratoire », elle était à son apogée. Theranos était évalué à 9 milliards de dollars.

Son talent c’est la mythomanie et plus c’est gros, mieux ça passe

Le journaliste John Carreyrou, du Wall Street Journal, conseillé par un expert médical qui pensait que l’appareil de test sanguin — nommé Edison — « inventé » par Elizabeth Holmes semblait suspect, John Carreyrou avait lancé une enquête secrète de plusieurs mois sur Theranos. Après la parution de l’article du Wall Street Journal en 2015, Liz nie tout en bloc mais la brèche est déjà bien fissurée, malgré la présence au conseil d’administration des anciens secrétaires d’État Henry Kissinger et George Pratt Shultz. Le 18 avril 2017, la société Theranos, fondée par Elizabeth Holmes, a été condamnée à payer 4,65 millions de dollars d’amende, pour fausses déclarations sur la précision et la fiabilité de ses tests sanguins, entre autres. Les victimes étaient des malades.

La technologie capable de diagnostiquer des centaines de maladies à partir d’une seule goutte de sang n’a jamais existé. Les millions de dollars dépensés afin de dissimuler la fraude qui a duré cinq ans ne suffiront plus à sauver la mythomane. Son complice et petit ami de l’époque, Ramesh Balwani, sera reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation liés à ce stratagème. Une audience établira la somme de dommages que Holmes devra payer. Le vendredi 18 novembre 2022, elle est condamnée à 11 ans de prison et 3 ans de liberté conditionnelle pour fraude et d’escroquerie. Les victimes étaient des investisseurs.

Mythomane jusqu’au bout de la langue, au cours de la plupart de ses apparitions publiques, elle parlait d’une voix de baryton profonde, alors qu’un ancien collègue de Theranos avait affirmé l’avoir entendue parler d’une voix stéréotypée de femme de son âge.

Le Média en 4-4-2.



Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut