Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Pour info, notre page facebook a été piratée, inutile de continuer à la visiter !

CONTRE-INDICATION à l’obligation vaccinale : Etat des lieux

Partagez cette page sur : 

La loi du 5 août prévoit des conditions de dérogation à l’obligation vaccinale qui sont très restrictives  (annexe 2 du décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 modifié) https://www.mesvaccins.net/textes/20210922_COVID-CERFA_Contre-IndicationCovid.pdf

Cependant, concrètement des évolutions apparaissent dans les réponses des ARS suite aux  demandes de dérogation des soignants concernés.

1/ initialement réservé à l’obtention du Pass sanitaire , le certificat de rétablissement  est apparu dans des réponses ARS  « Par dérogation à la présentation d’un certificat de schéma vaccinal complet, peut être présenté, pour sa durée de validité, un certificat de rétablissement. Avant la fin de validité de ce certificat de rétablissement, les personnes concernées doivent présenter un certificat de schéma vaccinal complet. » https://www.le64.fr/sites/default/files/media/2021-09/instruction_obligation_vaccinale_es-esms_vf_0.pdf

2/ le champ du certificat de contre-indication temporaire s’est étendu à la sérologie positive

Avoir une sérologie positive à l’issue d’un bilan sanguin démontre qu’à l’instant où votre sang a été prélevé, votre corps possède des anticorps contre le SARS COV2. Votre immunité reconnait ce virus et est capable de lutter contre lui s’il le retrouve dans vos cellules. Le résultat est positif ou négatif suivant le nombre d’Immmunoglobulines analysées et s’exprime en BAU/ml. Un résultat positif montre que votre corps a été en contact avec le virus de façon récente ou ancienne, cela peut être le cas parce que vous avez eu le COVID ou avez eu un test positif au SARS COV, mais ça peut aussi être le cas si vous avez eu une forme asymptomatique non diagnostiquée ou testée.

Dans le décret du 5/08/2021, les sérologies ont été totalement occultées. Pourtant, des études montrent que vacciner des personnes présentant un taux positif d’anticorps peut occasionner des effets indésirables. C’était l’argument mis en avant par Emmanuel Macron pour justifier de son report de vaccination cet été. Et c’est aussi la raison pour laquelle un certificat de rétablissement permet de reporter la vaccination à 6 mois. Le fait d’avoir une sérologie positive permet d’invoquer le même argument pour reporter la vaccination. Ce report d’une durée de 6 mois peut être acté par le médecin traitant. Un médecin qui a eu plusieurs fois la cov a expérimenté la voie du certificat de contre-indication provisoire en argumentant avec son taux d’anticorps. L’ARS lui a accordé une dérogation à l’OV ce qui lui permet de travailler. Cf Réponse de l’ARS : «  Suite aux éléments reçus le 27 septembre 2021, vous disposez d’une dérogation temporaire à l’obligation vaccinale jusqu’au 31 janvier 2022. Au delà de cette date, pour exercer, il conviendra pour vous de respecter l’obligation vaccinale. Respectueusement, Cellule Appel Grand Public ARS – BFC »

C’est une petite victoire qui peut en amener de plus grandes. Cela met en évidence une faille et donc une voie que nous : 6 mois de répit et nouvelle sérologie pour prolongation.

Marche à suivre : prendre un rendez-vous avec le médecin traitant et venir muni de votre bilan sanguin (sérologie). Jusqu’à très récemment il était possible en tant que soignant de réaliser cette sérologie gratuitement dans un laboratoire sans ordonnance en présentant son numéro d’ordre. En cas de sérologie positive, le médecin note  lors de la rédaction du certificat que : – la personnes  a été infectée par le virus de la covid – elle est immunisé avec tel  taux d’anticorps – Que cette présence d’anticorps contre-indique temporairement la vaccination covid19 pour une durée de 6 mois. -date, signature, tampon. Le certificat est à remettre lors d’une consultation avec le médecin du travail et à envoyer à la CPAM.

3/ une autre piste à explorer : l’allergie

Beaucoup ont un terrain allergique et les PEG sont présents dans de nombreux cosmétiques et médicaments  https://coronavax.unisante.ch/sites/default/files/2021-02/Tableau_allerg%C3%A8nes_contenus_m%C3%A9dicaments_v1.0_10.02.2021.pdf  Quoi qu’en disent les autorités , il existe une hypersensibilité croissante au PEG et à ses dérivés  “Les incidences des réactions d’hypersensibilité au PEG sont, de manière compréhensible, en augmentation, bien que de nombreux cas d’hypersensibilité au PEG ne soient pas diagnostiqués, ce qui présente un risque déraisonnable d’administrer ces vaccins à une population dont il est prouvé par la science que la grande majorité possède des anticorps anti-PEG.” https://childrenshealthdefense.org/defender/pfizer-covid-vaccine-allergic-reactions/

Un terrain allergique et la référence à l’augmentation non reconnue mais objectivable de cette hypersensibilité au PEG peut être utilisés comme arguments de dérogation ou contre-indication au moins temporaire ( renouvelable )

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut