Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Le Ministre de la santé recommande à la Première Ministre, Élisabeth Borne, d’arrêter de vapoter à l’assemblée

Partagez cette page sur : 


Le professeur d’histoire-géo Aurélien Rousseau reprend Élisabeth Borne et souligne l’importance de ne pas normaliser l’image de la cigarette.

Aurélien Rousseau a réitéré son point de vue ce dimanche 3 décembre sur France 3, abordant la question du vapotage régulier de la Première ministre à l’Assemblée nationale. Il a affirmé qu’il « conseillerait » à Élisabeth Borne de cesser cette habitude, laquelle a été critiquée cette semaine par une députée LFI.

Mercredi dernier, Caroline Fiat a vivement reproché à Élisabeth Borne de vapoter pendant qu’elle présentait la nouvelle motion de censure de la France Insoumise à l’encontre du gouvernement.

« Madame la Première ministre, sincèrement. Alors que le ministre de la Santé a annoncé pour des raisons de santé publique qu’il ne fallait plus fumer sur les plages, aux abords des bâtiments publics… », s’est agacée l’insoumise ce mercredi soir.

Ce comportement récurrent de la Première ministre, vapotant fréquemment lors des séances parlementaires ainsi que lors d’événements publics, a suscité des critiques de la part de plusieurs députés de l’opposition.

« Quand on est en motion de censure, qu’aucun des députés – ou quasiment pas – qui ont déposé la motion de censure ne s’est donné la peine de venir, qu’on a une oratrice qui est extrêmement agressive avec la Première ministre, à la fois je lui conseillerais de ne plus le faire, et à la fois je comprends que c’est un moment assez désagréable à passer. »
Aurélien Rousseau

Cependant, le ministre a également souligné l’importance de considérer la virulence des propos exprimés lors de ces moments de motions de censure, tout en insistant sur la nécessité de ne pas normaliser la représentation de la cigarette.

« Je pense effectivement qu’on doit se déshabituer à montrer en permanence la fumée ou la cigarette. Après, on est dans un sujet très différent: par exemple là, on a une ancienne fumeuse (la Première ministre) qui, pour se sevrer, passe par le vapotage. Moi, mon combat, c’est que notamment vis-à-vis des jeunes, ceux qui leur proposent des puffs colorées, avec des goûts, etc., ne les fassent pas rentrer dans la cigarette »
Aurélien Rousseau

La question de l’interdiction des dispositifs électroniques de vapotage à usage unique (« puffs ») sera discutée à l’Assemblée nationale lundi soir, suite à un vote unanime des députés en commission.

Aurélien Rousseau a conclu en affirmant : « Je ne mets pas les choses exactement sur le même plan, même si évidemment je rappelle les bons conseils à la Première ministre.« 

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut