Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

15 000 places de prison : promesse impossible de Dupond-Moretti

Partagez cette page sur : 


75 677 personnes au 1er décembre 2023 pour 61 359 places disponibles.

C’est le nombre de détenus dans les prisons en France. 

Des chiffres évoqués dès le 5 janvier 2024 par Juste Milieu, rappelant qu’en 2021, Éric Dupond-Moretti avait pourtant entamé une grande réforme carcérale. 

Cette réforme avait pour but de désengorger des prisons pleines à ras bord…

… mais force est de constater que les résultats ne sont pas au rendez-vous ! 

Il reste donc une seule possibilité : construire de nouvelles prisons.

C’est l’engagement pris par le garde des Sceaux. 

Mais entre la théorie et la pratique, le gouffre est bien là et cette promesse semble d’ores et déjà impossible à tenir ! 

Pas d’objectif atteint avant 2030 !

Le rythme de livraison va désormais s’accélérer pour s’échelonner jusqu’à 2027”. 

C’est en ces mots qu’Éric Dupond-Moretti a tenté de rassurer sur la promesse faite par Emmanuel Macron

Le président de la République s’était engagé à créer 15 000 nouvelles places en prison lors de la campagne présidentielle de 2017.

Dès 2018, un article du Figaro du 4 juillet 2018 avait montré que le projet n’était pas réalisable en un seul quinquennat, signant un premier revers. 

Mais depuis, rien ne va plus ! 

Le “Programme 15 000 places” multiplie les retards. 

Résultat : comme l’explique un article de Marianne du 18 avril 2024, l’ambition d’ouvrir ces places d’ici 2027 est tout bonnement irréalisable. 

Mais il y a pire encore…

Le garde des Sceaux dans le déni ?

Du côté du ministère de la Justice, la situation est claire. 

Un fonctionnaire n’a pas hésité à témoigner auprès de Marianne en révélant : “D’ici à la fin du quinquennat, on aura construit 10 000 à 12 000 places tout au plus”. 

Pourtant, ce n’est pas le son de cloche que donne Éric Dupond-Moretti. 

En 2023, auprès des députés, il a insisté sur la faisabilité du projet. 

Mais il semble le seul à y croire

Marianne explique : “Le garde des Sceaux néglige les alertes de ses propres services, qui ne cessent de lui rappeler que ces places seront construites au plus tôt…

… en 2030” ! 

Un déni qui va donner des ailes au projet ? 

Ça reste encore à voir… 





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut