Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

« Droites » dégénérées et boutiquières, suicide programmé de la France et de l’Europe – Anatoly Livry

Partagez cette page sur : 


Vues : 2

Par Anatoly Livry

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

Le peuple de France, et donc les Blancs de l’Europe, sont destinés à être effacés. Ils ne peuvent plus échapper à leur sort ! Leurs « droites » ont été éduquées depuis au moins quatre générations par des trotskistes eux aussi de plus en plus abrutis : en essayant de s’imposer face aux marxistes, les prétendus résistants ont absorbé l’inertie de leur vision du monde.

Depuis 1944, l’on a effectué une sélection négative du peuple français et de la plupart des Européens de l’Ouest car, contrairement à l’idée reçue, l’homo sapiens continue de subir un écrémage tout comme cette France et ses « droites » collectivistes, mues exclusivement par la recherche de ressources à voir les chefs de ces partis dont la préoccupation principale consiste en la récolte de cotisations – sous une forme ou une autre. En somme, nos braves « droites » constituent l’incarnation parfaite de ce boutiquier que je fustige depuis des années. Pire encore : dotés d’un néocortex passif avec des instincts du paléocortex réactivés, ceux qui prétendent représenter une certaine dextérité de l’esprit se croient toujours héritiers de la vielle France, bien qu’ils appartiennent à une tout autre espèce, parlant seulement un idiome plus ou moins semblable que même leurs maîtres à penser ne savent plus transcrire correctement. Dès lors, ils se fabriquent, comme tous les cerveaux passifs, l’Europe et le monde qui leur conviennent le mieux – sans évidemment les connaître réellement.

Nos braves « droitards » français se prennent à rêver à une Allemagne qui serait sur le point de tomber sous l’emprise d’Alternative für Deutschland sans capter que l’AfD est le pur produit d’une sélection cérébrale et non d’une manipulation politicarde.

Création des Länder de l’Est allemand, l’AfD est portée par la civilisation patriarcale et traditionnelle et nage dans cette « masculinité toxique » à laquelle notre Europe doit tout. Héritiers de l’infrastructure politique du IIIe Reich, les chefs du parti communiste de l’Allemagne de l’Est avaient en effet proclamé leur non-responsabilité idéologique vis-à-vis des actes jugés au Tribunal de Nuremberg : leur marxisme-léninisme les blanchissait, avec l’ensemble du peuple de l’ex-RDA, de tous les crimes idéologiques et de guerre pour lesquels les nationaux-socialistes ont été fustigés. Par conséquent, les Allemands de l’Est ont nolens volens saisi le flambeau anthropologique du IIIe Reich. Peu importe que le terme de « Nationalsozialismus » ait été remplacé dans la doctrine par celui d’« internationaler Sozialismus ». Les codes du dressage des générations futures sont restés identiques à ceux des années 30 : chez les pionniers thälmanniens surgissaient les mêmes réflexes que chez la Hilterjugend. Grâce au glacis socialiste international, la structure ancestrale germanique a perduré à l’Est pendant 45 ans. Ces traditionnalistes allemands ont élevé une dernière génération, partageant les mêmes valeurs, au lendemain de la chute du Mur. Ce sont eux le moteur de l’AfD, mais ce moteur n’a plus de carburant anthropologique, car ce ne sont plus ces millions d’Allemands traditionnalistes ex-citoyens de la RDA qui appliquent le cerebral sorting au XXIe siècle. C’est pour cela que le nouveau gouvernement d’Olaf Scholz implose en accéléré la structure de l’ancienne Allemagne, faisant de la Bundesrepublik Deutschland un pays d’immigration à la française : possibilité d’obtenir la nationalité pour certains nouveaux venus en trois ans, naturalisation massive de clandestins, passage du nombre d’années de séjour nécessaires pour demander le passeport allemand de 8 à 5 ans, plus de test de langue allemande pour les personnes de plus de 67 ans, droit du sol appliqué communément… C’est probablement pour noyer médiatiquement la guerre menée contre son peuple et l’Europe tout entière que le gouvernement de Scholz a soudain trouvé que la Reichsbürgerbewegung, d’un coup devenue dangereuse, fomentait un complot. Mais nos braves « droitards » francophones, bien qu’ils se disent « bons Européens », se foutent – car, pour la plupart, ce sont des débiles mentaux fabriqués par des professeurs trotskistes – de ce qu’il se passe dans le monde germanique. Ils le méconnaissent absolument. Que l’État le plus peuplé de l’Union européenne devienne une plaque-tournante des naturalisations d’extra-européens, cela ne leur fait rien car soit ils ne savent rien de l’Allemagne, soit s’ils apprennent quelque chose de ces réformes, ils y adhèrent car « ce gouvernement a été élu démocratiquement ». En revanche, quand le président biélorusse envoie quelques milliers d’Irakiens à la frontière polonaise (ce que d’ailleurs, personnellement, je désapprouve franchement), nos « droitards » nationalistes francophones s’insurgent contre ces Slaves orientaux opposés à l’OTAN.

Certains disent que ces « droitards » sont des « nationaux-sionistes » à la solde du Grand Israël. Mais je ne le crois pas trop. Ce sont tout bonnement des débiles mentaux que d’autres arriérés bardés de titres professoraux ont sélectionnés depuis plusieurs générations d’après la passivité de leur néocortex. Ils sont incapables d’introduire quelque réforme de que ce soit, car victimes de la méthode globale, hystériques et collectivistes. Et leurs réflexes sont toujours les mêmes, quelle que soit la séquence de leur continent, l’Europe, qu’ils essaient d’« analyser ».

Ainsi s’inventent-ils aussi un Danemark socialiste et anti-immigrationniste dont ils pourraient appliquer la gestion en France ou en Espagne – sans rien connaître, à l’instar de la plupart des Français, des pays nordiques, de leur géographie, de leur politique, de leurs langues, de leur histoire ou de leurs alliances militaires. Ils espèrent faire de l’hexagone un grand Danemark, alors que la population de ce pays ne représente que la moitié de celle de la région parisienne et que les nouveaux Suédois (cette Afrique et cette Asie naturalisées par les trotskistes de Malmö) y arrivent en masse. Rappelons que se rendre de la gare de Malmö à la gare centrale de Copenhague est plus rapide que d’aller de la gare Montparnasse à la gare du Nord à Paris et qu’aucun policier danois ne refoule ces chances pour la Suède naturalisées, comme tous les réfugiés en Suède, après quatre ans de résidence. Le Danemark est destiné à périr. Seulement, il aura quelques années de répit car il fournit encore quelques services d’espionnage à l’OTAN – parfois même contre ses propres alliés français et allemand.

Mais tout cela nos braves cerveaux passifs latins de « droite » ne le savent pas puisqu’ils se sont inventé un Danemark fantasmagorique où la démocratie fonctionnerait – comme ils ne cessent d’inventer une Allemagne, une Lituanie, une Pologne, une Ukraine, une Russie ou des États-Unis esclaves qu’ils sont des zones de leur néocortex des plus passifs.

Et c’est à cette foule francophone psychopathe votant à « droite » que j’ai consacré mon dernier entretien légitimement pessimiste avec Piero San Giorgio : 

« Avec Anatoly Livry (Анатолий Ливри) : Ukraine, Russie et effondrement de l’Occident… »

Dr Anatoly Livry, « La “droite” invertie et hystérique française », https://ripostelaique.com/la-droite-invertie-et-hysterique-francaise.html

Illustration : Les Romains de la décadence de Thomas Couture (1847)





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut