Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Emplois publics : la fausse promesse de Macron

Partagez cette page sur : 


Emmanuel Macron, roi des promesses non tenues ? 

On se souvient bien sûr de l’un de ses premiers engagements, parmi les plus symboliques. 

Plus personne ne devait dormir dans la rue à la fin de l’année 2017…

… on connaît la suite !

Une promesse non tenue qu’il avait justifiée en expliquant qu’il ne parlait pas des sans domicile fixe mais des demandeurs d’asile

Ça ne résout pas le problème quand même mais là n’est pas la question

L’Opinion, dans son édition du 17 avril 2024, vient de remettre au goût du jour une autre vieille promesse du président…

… qui, une fois de plus, n’a pas été tenue ! 

Adieu, la baisse des effectifs dans la fonction publique ?

Lors de sa première campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de baisser les effectifs dans la fonction publique. 

Mais L’Opinion vient de révéler que cette douce ambition est définitivement enterrée. 

Avant son arrivée au pouvoir, la France comptait approximativement 4,5 millions de fonctionnaires. 

À la fin de l’année 2022, le chiffre s’est hissé à 4,7 millions…

… soit 178 000 membres de la fonction publique supplémentaires, répartis entre la fonction publique d’Etat, les collectivités locales et les hôpitaux. 

Ces chiffres, révélés sur le site Internet des finances publiques Fipeco, indiquent également qu’une nouvelle hausse peut être estimée pour 2023.

L’objectif de 2017 pour Macron était simple : supprimer 120 000 postes

Finalement, quelques années plus tard, la France “a un ratio d’emplois publics élevé par rapport à l’emploi privé”. 

Cette situation la place donc parmi les pays européens ayant la différence entre privé et public la plus élevée…

juste après la Belgique et la Suède

C’est toujours ça de pris. 

Vous l’aurez compris : entre Emmanuel Macron et les promesses, il y a un gouffre !





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut