Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Enième enquête sur la énième ministre de la Santé Agnès Firmin-Le Bodo

Partagez cette page sur : 


Agnès Firmin-Le Bodo : Cumuls, vaccination, et politique de santé. Un éclairage sur la nouvelle ministre de la Santé.

Qui est la nouvelle ministre de la Santé ?

Entre ses revenus de pharmacienne, de ministre déléguée de la Santé et d’élue (députée, conseillère départemental et conseillère municipale du Havre), Agnès Firmin Le Bodo, a cumulé plus de 791 000 euros sur les cinq dernières années. Son patrimoine, estimé à plus de 6 millions d’euros, fait d’elle l’une des 19 millionnaires du gouvernement. En 2018, le cabinet médical du mari d’Agnès Firmin-Le Bodo s’est installé dans des locaux neufs d’une résidence pour personnes âgées propriété du bailleur social Alcéane. Les négociations se sont déroulées, dans la plus grande discrétion, avec l’office public de l’habitat du Havre présidé par une proche d’Édouard Philippe… Agnès Firmin Le Bodo.

Selon Mediapart, Agnès Firmin Le Bodo « est soupçonnée de s’être fait livrer à 21 reprises, de 2015 à 2020, des produits de luxe – des montres, bouteilles de vin et magnums de champagne, coffrets pour des week-ends… – pour un montant total évalué à 20 000 euros, de la part des laboratoires Urgo ». La ministre « est visée par une enquête judiciaire ouverte en juin 2023 pour avoir reçu des cadeaux, sans les déclarer », ce qu’elle a confirmé au micro de France Bleu Normandie. La nouvelle ministre est donc présumée innocente — comme Darmanin, Olivier Dussopt, Agnès Buzyn — avant une relaxe de rigueur — Dupond-Moretti étant le dernier en date.

Agnès Firmin-Le Bodo prend-elle soin de nous ?

« Le vaccin, c’est vraiment notre seul passeport de sortie de crise sanitaire », avait-elle déclaré en 2021 à France Bleu.

En tant que députée, elle avait déposé une résolution à l’Assemblée nationale, pour rendre le « vaccin » Covid obligatoire aux soignants. Une décision qui lui tient à cœur car, en 2022, elle déclarait : « Réintégrer les soignants non vaccinés, il n’en est pas question ! » La fin du pass sanitaire, « C’est voter contre la santé des Français ».

En 2023, droite dans ses bottes, la ministre déléguée a salué les « 99 % de soignants qui se sont vaccinés, c’est à eux qu’il faut rendre hommage ».

Déserts médicaux, médecins surchargés, Samu aux abonnés absents, hôpitaux en crise, morts aux urgences, tout cela ne l’a pas empêchée de saluer « les efforts des concitoyens » qui ont « pris et peut-être repris l’habitude d’appeler leur médecin traitant » plutôt que d’aller directement aux urgences « et surtout d’appeler le 15 pour éviter de saturer les services d’urgences ».

En octobre 2023, à la suite de la plainte déposée par Christian Perronne et Xavier Azalbert contre Aurélien Rousseau, elle avait apporté son soutien à ce dernier : « Je dirais même plus Aurélien rousseau, les vaccins à ARN messager contre le Covid sont sûrs et efficaces. » (Twitter)

Fin 2023, pour Agnès Firmin Le Bodo comme pour Aurélien Rousseau, la vaccination reste encore et toujours « la clé pour un hiver plus serein, pour notre système de santé, pour les soignants et pour les patients ». Sans oublier les gestes barrières, les masques, l’aération des logements et le lavage de mains.

Bien entendu, la loi contre les dérives sectaires reçoit son plus vif soutien : « Les dérives thérapeutiques et sectaires menacent la santé des Français. L’encadrement des pratiques non conventionnelles en santé et le renforcement de notre arsenal pour réprimer les dérives les plus dangereuses sont prioritaires. Le projet de loi dérives sectaires nous le permettra. » (Twitter). il ne manquait plus qu’une loi pour enfermer les soignants non soumis au lobby pharmaceutique. On recommence comme en 2020 ?

Étrange aveuglement au moment où des recherches sur l’ARN messager aboutissent à cette conclusion : les vaccins covid ne produisent pas seulement des protéines Spike, mais aussi d’étranges protéines qui brouillent notre code ADN. Les apprentis sorciers, comme les appelle Alexandra Henrion-Caude, jouent avec notre vie et leurs vaccins à ARN messager sont des messagers de mort.

Devinette : qui va être le prochain ministre de la Santé ?

Emmanuel Macron avait suivi ses tendances perverses en choisissant Aurélien Rousseau qui ne voulait pas être ministre. Rien que pour contrarier, Élisabeth Borne, sa chef qui l’avait malmené au point de le pousser à la démission. Après l’intérim d’Agnès Firmin-Bodo, place à un valeureux candidat. Le poste de septième ministre de la Santé pourrait aller à celui qui a pleuré le plus fort le départ d’Aurélien Rousseau. Celui qui, prêt à se sacrifier, a osé déclarer : « Aurélien Rousseau est un grand ministre et son départ va être une catastrophe pour le système de santé. Nous sommes avec son départ dans une crise effroyable. » Oui !

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous



Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut