Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

La Finlande dissuade les jeunes de faire la fête sur les plages en diffusant de la musique classique

Partagez cette page sur : 


La Finlande met en place la manière douce pour éloigner les jeunes de ses plages en diffusant de la musique classique. Afin de limiter les dégradations des plages chaque année avec les fêtes de la fin d’année scolaire des jeunes, la police finlandaise a mis en place une solution étonnante. En effet, pour les repousser, il n’y aurait rien de mieux que de diffuser de la musique classique, comme en témoigne le site finlandais Yle News.

La deuxième plus grande ville de Finlande, Espoo, est célèbre pour ses îlots rocheux et les plages de sable qui les composent. Elles sont tout particulièrement affectionnées par les jeunes qui peuvent venir faire la fête, sans être normalement embêtés. Cependant, la colère gronde en raison des traînées « de détritus et de verre brisé [laissés] dans leur sillage ». De quoi marquer leur passage sur la plage d’Haukilahti, prise d’assaut par les lycéens.

Alors, la police finlandaise a trouvé une « méthode peu conventionnelle » pour contrer cette problématique. En effet, il s’agit ni plus ni moins que de diffuser « de la musique classique par les haut-parleurs […] non-stop de 18h30 à 23h30 ». Une méthode éprouvée, qui « fait ses preuves à Espoo depuis six ans » confirme un agent du service de police de l’Uusimaa, la région administrative dont dépend Espoo. Cette façon de procéder permettrait de « maintenir les jeunes hors de l’eau » et dissuade les jeunes de passer leurs soirées sur la plage.

En ce sens, la sécurité serait assurée parce qu’il est préférable pour la police de « garder les jeunes sur la terre ferme » comme de garantir pour les familles venues nager le matin d’avoir une plage propre.

Le choix des musiques de cette année s’est notamment porté sur Le Beau Danube bleu, de Johann Strauss, Les Quatre Saisons, de Vivaldi, ou l’Ave Maria de Schubert. Une stratégie qui en laisse encore quelques-uns songeurs selon les dires du site Yle News





Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut