Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Pour info, notre page facebook a été piratée, inutile de continuer à la visiter !

Santé non censurée

Partagez cette page sur : 

Rediffusion de la newsletter de “Santé non censurée”

L’hebdo 47-21

Malades, hospitalisations et décès par statut vaccinal

Rapport élaboré à partir des données de la base officielle du ministère de la santé (la DREES)

>> à partager massivement autour de vous <<

Si vous souhaitez recevoir ce rapport chaque semaine, je vous invite à me le faire savoir ici.
******************************
Si vous recevez ce rapport d’un ami que vous n’êtes pas encore abonné à la lettre Santé Non Censurée et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

Chère lectrice, cher lecteur,

La semaine dernière, la base de données officielle du ministère de la santé (la DREES) a mis à jour ses chiffres de la semaine 471, soit jusqu’au 28 novembre.

Qu’en est-il ressorti ?

Évolution du taux de positivité par statut vaccinal

Le graphique ci-dessus représente l’évolution du taux de positivité par statut vaccinal :
  • en vert, ce sont les personnes à schéma vaccinal complet ;
  • en rouge, ce sont les non vaccinés.

Selon ce graphique, depuis la semaine 40, un vacciné a plus de chance d’être testé positif qu’un non vacciné.

Normal me direz-vous car la France compte plus de 71,3% de doublement vaccinés.

Eh bien non.

Car on parle bien ici de taux de positivité.

Ce qui veut dire que sur 100 personnes qui viennent se faire tester, on a maintenant plus de vaccinés positifs que de non vaccinés positifs.

Si vous regardez les chiffres pour la semaine 47, le taux de positivité des personnes vaccinées va jusqu’à dépasser le pic de positivité des non vaccinés pendant la 4ème vague (une aberration donc…).

Ceux-la même que l’on accusait d’être le moteur de l’épidémie en juillet-août dernier.

Reprenons ces chiffres par tranches d’âge pour y voir plus clair.

Statut vaccinal et tranches d’âges

Prenons comme point de comparaison la semaine 31 (soit du 2 au 8 août) qui correspond au pic de la 4ème vague.

Si l’on prend les chiffres de cette semaine 31, on remarque que la population la plus représentée est celle des non-vaccinés en rouge.

Mais à la semaine 47, la tendance s’est carrément inversée (voir graphique ci-dessous). La population vaccinée est SUR-représentée. Voyez plutôt !
Toutes tranches d’âges confondues, les personnes vaccinées sont donc maintenant plus susceptibles d’être infectées pendant cette 5ème vague que pendant la 4ème.

Volumes et taux d’hospitalisations

Au niveau des hospitalisations, la 5e vague se fait clairement ressentir et les infrastructures hospitalières se mettent à nouveau à saturer.

Pourquoi donc ?

Les vaccins ne sont-ils pas censés avoir aidé à réguler cette situation ?

Si l’on compare les volumes d’hospitalisations, nous sommes en train de revenir à des niveaux comparables à ceux de la 4ème vague.

Voyez plutôt !

En semaine 47 (21 au 28 novembre), il y a eu un peu plus de 2’000 hospitalisations de personnes vaccinées contre un peu plus de 1’000 en moyenne pendant la 4ème vague de l’été.

D’abord les vaccins ne semblent pas limiter les hospitalisations, mais pire encore, ils n’aident en aucun cas à dégorger les hôpitaux, comme cela était annoncé.

Bien au contraire…

Volumes et taux d’admission en soins critiques

Le taux d’admission en soins critiques qui inclut les réanimations, les soins intensifs et les soins continus, évolue lui aussi globalement en défaveur des vaccinés.

Il semble cependant plafonner à 45% des admissions depuis 7 semaines consécutives.

Pourtant, le nombre de décès chez les vaccinés, continue, lui, d’augmenter de semaine en semaine.

Il atteint même 60% des décès en semaine 47 !

Cette forte proportion de vaccinés décédés me laisse perplexe et repose la question : à quoi servent réellement ces vaccins ?

Autre remarque, beaucoup plus grave : pourquoi les vaccinés sont moins nombreux à entrer à en soins critiques (en proportion) et plus nombreux à y mourir ? Comptez sur moi pour être attentif à ce point lorsque nous aurons des données plus fraîches.

Conclusion à ce stade : selon ces chiffres, les vaccins empêchent peu les hospitalisations, n’empêchent pas les décès, ils n’aident pas à désengorger les hôpitaux… et les vaccinés semblent même les plus concernés par la 5e vague…

Prenez soin de vous,

Thibaut Masco de Santé Non Censurée

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut