Je participe à ce collectif !

Pour vous inscrire au collectif et ainsi participer à l’aventure… Inscrivez-vous via ce formulaire…

N.B : Les données enregistrées ne sont utilisées que pour vous contacter… Elles sont stockées sur une interface d’hébergement personnelle (hébergeur mutualisé). Elle sont donc sécurisées le plus possible…Et difficilement “piratables”…

Cette information sera masquée du public
Obligatoire, car c'est ce qui vous identifie sur le réseau à la place de votre nom
Non obligatoire mais important pour vous mettre en relation
Sous la forme : 20, Rue Machin Bidule , 14000 CAEN
Pour vous contacter et former le réseau. Vous serez informé du lancement du collectif et des actions locales. Cette information sera masquée du public. Seul un formulaire de contact permettra de vous contacter publiquement.
Recevoir la newsletter ?

Retrouvez-nous aussi sur :

Gérald Darmanin contredit Olivier Véran

Partagez cette page sur : 


Au lendemain de l’attentat près de la Tour Eiffel, la communication de la macronie a du mal à accorder ses violons…

Olivier Véran, invité sur RTL le 4 décembre, a défendu la conformité du parcours médical et judiciaire de l’individu. Il a affirmé : « Toutes les décisions, que ce soit judiciaires ou médicales, ont été remplies conformément aux obligations établies. »

Cependant, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, pointe du doigt un possible ratage psychiatrique. Il souligne que malgré les avis favorables des médecins sur l’amélioration de l’état du suspect, il y a eu un dysfonctionnement manifeste. « Il y a quelqu’un de malade mentalement qui ne prend plus ses médicaments et qui passe à l’acte », a-t-il affirmé.

Le débat entre les responsables politiques ne fait que s’intensifier, certains remettant en question la coordination entre les services et appelant à des démissions pour l’incapacité à prévenir de tels actes terroristes. Le préfet de Paris, Laurent Nunez, voit du positif dans cet attentat car il légitime une surveillance généralisée, rappelant la préparation en cours pour les Jeux Olympiques, avec un dispositif sécuritaire massif de 35 000 à 45 000 forces de l’ordre.

Cette tragédie ravive également les discussions sur les pratiques policières, notamment l’utilisation potentiellement illégale de la reconnaissance faciale.

Les autorités ont-elles fait preuve de laxisme ? Cet attentat légitime en effet les mesures qui se mettent progressivement en place dans notre pays avec toujours le même slogan : « Pour votre sécurité, vous n’aurez plus de liberté »…

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous



Source

RESIST CAEN
Author: RESIST CAEN

Autres articles

RESIST – NORMANDIE
Défilement vers le haut